Liens mis à jour le 3 mai 2017. Prévu une analyse de la loi NOTRe.


Bonjour,

« l’homme … [doit pouvoir] s’approprier par la pensée l’œuvre tout entière de la collectivité dont il est membre, y compris les domaines où il n’a jamais ni décision à prendre ni avis à donner »
« Toute collectivité … qui ne fournit pas ces satisfactions est tarée et doit être transformée.»
« Là où il y a une vie civique, chacun se sent personnellement propriétaire des monuments publics, des jardins, etc. … »
« La perte du passé, collective ou individuelle, est la grande tragédie humaine … »
« Chacun des régimes successifs ayant détruit à un rythme plus rapide la vie locale et régionale, elle avait finalement disparu. »

L'enracinement -Simone Weil 1943 : texte en pdf par le site de l’ UQAC

Encore un site !

Et bien oui ! Nous n'avons pas encore trouvé l’équivalent sur le Net.
Nous sommes jaloux des gens de Saillans ou de Vandoncourt.
Ils décident ensemble du fonctionnement de leur commune, de leur environnement, des investissements.
Si c’est possible avec moins de 2000 habitants pourquoi ce ne le serait pas à 4000 ou plus ?
Les élus professionnels bloquent-ils cette possibilité dans les villes ?
Comment créer ce mouvement obligeant la refonte de la législation de la commune pour y impliquer ses habitants et pour éviter népotisme, clientélisme, détournement de biens publiques …

... où on ne pourra plus condamner le maire pour terrains constructibles inondables, pour salle polyvalente surévaluée surendettant les citoyens …
Nous cherchons et envoyons cette bouteille dans la mer du net.
Vous pouvez nous mettre sur la voie par le contact ci-dessous.
Vous trouverez dans ces pages quelques idées, pistes, liens vers des groupes qui réfléchissent ou pourraient réfléchir sur la question.
Au plaisir de vous lire.

contact

P.S. Les mots soulignés correspondent à des liens vers d'autres sites, des documents ou des adresses mail.